Le centre de tissage de Bafilo, un projet en faveur des droits des femmes

JPEG
L’ambassadeur de France, M. Marc VIZY, a visité ce jeudi 29 Novembre le centre de tissage de Bafilo. Ce centre de production de pagnes traditionnels et d’apprentissage a reçu depuis 2016 le soutien de l’ambassade dans le cadre de la formation de 35 jeunes filles. Initialement réservé aux hommes, le tissage du pagne local est à présent une activité ouverte aux filles et femmes de Bafilo et ses environs. Ce projet faisait partie des neuf lauréats de l’appel à projets PISCCA de 2016, et a ainsi reçu 18 394 967 FCFA représentant 78% du financement total. Le montant restant a été cofinancé par les bénéficiaires (centre de tissage) à hauteur de 1 100 000 FCFA (5%), l’association FECONDE, porteuse du projet, à hauteur de 3 595 000 FCFA (15%) et la chambre préfectorale des métiers d’Assoli à hauteur de 350 000 FCFA (2%).

JPEG

Sur place, c’est l’association Femmes Conscientes pour le Développement (FECONDE) qui a coordonné ce projet de formation en 2017 et 2018. Actuellement terminé, le projet devrait permettre aux 35 apprenties bénéficiaires d’obtenir en mars 2019 un certificat d’apprentissage à l’issue d’un examen officiel. Ce projet a redonné à ces filles, toutes éloignées du système scolaire, l’envie d’apprendre et de réussir. Il a constitué pour l’association FECONDE une opportunité importante pour promouvoir l’égalité de Genre dans la préfecture d’Assoli ; ce projet a ainsi donné un nouvel élan à un plaidoyer en faveur des droits des femmes, que l’association porte dans la préfecture depuis 25 ans. Avec le soutien des autorités locales, des maitres tisserands et de la communauté en général , les apprenties tisserandes veulent à présent devenir des professionnelles du métier, et démontrer à tous que les filles peuvent réussir aussi bien ou mieux que les garçons dans cette activité.

A l’occasion de sa visite, l’ambassadeur a pu rencontrer les responsables de l’association, les apprenties, leurs formateurs, le chef canton et le préfet d’Assoli ; l’occasion de les féliciter pour leur implication en faveur de l’autonomisation économique des filles, leur force de plaidoyer en faveur de l’égalité de genre et pour la réussite incontestable de ce projet. M. l’ambassadeur a notamment souligné le « besoin de dépasser les anciennes oppositions [de genre] et la nécessité pour les hommes et les femmes de travailler ensemble.

Dernière modification : 29/11/2018

Haut de page