Agenda culturel

juin 2017 (3)

  • 26

    juin

    26 juin 2017 - 1er juillet 2017

    Festival Africa Rythms - Salon de la Musique Kiyekou

    Le festival International des Musiques d’Afrique, Africa Rythms, avec un programme riche et diversifié, mettra une fois encore le Togo sur la scène internationale. Ainsi se tiendront deux soirées spectacle dont l’une de musique urbaine et l’autre de world music respectivement les 30 juin et 1er juillet, deux ateliers de formation à l’intention des acteurs culturels, un salon de la musique « Kiyekou », des rencontres B to B et une rencontre d’échanges.

    Entrée libre et gratuite

    Parc de l’Institut Français du Togo

    En savoir plus
  • 29

    juin

    29 juin 2017

    Festival Africa Rythms - Concert Wood Sound - Lord Carlos

    Depuis 2010, Wood Sound est un groupe de musique béninois qui conquiert le public à travers le monde avec ses sonorités modernes d’inspiration traditionnelle. Mêlant les rythmes des tambours traditionnels à des sonorités funk, afro, halaef, jazz, blues et reggae, Wood Sound s’exprime à travers des musiques colorées et chaleureuses. Les chants sont en langues traditionnelles béninoises (yorouba, mina, adja, goun, fon). Lord Carlos(Togo) offre son style authentique mêlant des rythmes afro avec des sonorités modernes. Avec sa voix souvent qualifiée d’angélique, il conduit d’une main sûre son auditoire à l’extase.
    Deux artistes de deux horizons différents qui expriment l’amour, la paix, l’espoir et le bonheur.

    19h
    Tarif : 2000 F CFA

    Parc de l’Institut Français du Togo

    En savoir plus
  • 30

    juin

    30 juin 2017

    Festival Africa Rythms - Concert Matador, Kana’a, Peewi

    Lyricistes hors-pairs, panafricanistes convaincus, passionnés, ces jeunes ont su imposer leurs styles déjantés tout en restant dans le cap de leur premier objectif : impacter ! En peul, wolof, français et Ewé, leurs chansons expriment leur détermination et leur fougue à transmettre des messages avantgardistes et sensibilisateurs. Matador (Sénégal) artiste producteur de musique et président de l’association Africulturban, KanAa (Togo) grâce à son approche particulière qui lui a valu bien de reconnaissances dans la sous-région et centrale et Peewii (Togo) grâce à sa puissance vocale et sa dextérité à manier l’Ewé (langue locale) vont vous faire découvrir des rythmes ardents. La soirée hip hop du festival promet. Il faudra bien s’accrocher !

    19h
    Tarif : 2 000 F CFA

    Parc de l’Institut Français du Togo

    En savoir plus

juillet 2017 (5)

  • 1

    juillet

    1er juillet 2017

    Festival Africa Rythms - Concert John Arcadius, Cheick Lo, Sitara

    Troisième soirée du festival, la soirée world music rassemblera sur une même scène le Bénin, le Sénégal et le Togo. De l’afro-pop au M’balax , John Arcadius, Cheikh Lo et Sitara offrent des styles contemporains influencés par des rythms tels le reaggae, le jazz, le soul…
    John Arcadius (Bénin) allie l’invocation et l’évocation de l’histoire traditionnelle de son peuple, teintées de vaudou et la modernité de la musique jazz ; Cheikh Lô (Sénégal) développe ses oeuvres décrits comme un mélange de M’balax et de reaggae avec des influences sukus. Sitara (Togo) avec sa chaude voix inhabituelle et étonnante, chante des morceaux avec douceur et des envolées électrisantes façon hard rock. Ses chansons trouvent dans un arrangement très acoustique, une place particulière et inoccupée dans le panel des chanteuses togolaises.
    De différents styles qui vous entraînerons dans un cocktail exceptionnel de rythmes et tonalités

    19h
    Tarif : 5 000 F CFA

    Parc de l’Institut Français du Togo

    En savoir plus
  • 4

    juillet

    4 juillet 2017

    Théâtre | Musique électro - Arrêt sur Image (de Gustave Akakpo)

    Un plateau nu, vide. Le vrombissement des guitares basses s’élève. Un homme est là, seul : il prend la parole, il est passeur.... . Il fait passer l’appétit des pauvres vers la nourriture des riches. Il fait passer les frontières. Il n’est que le maillon d’une chaîne qu’il ne peut briser : il le sait. Son père le rêvait footballeur, un métier patriotique !
    Passeur décisif à défaut d’être un bon tireur. Il s’est fait passeur d’êtres humains, de leurs rêves, de leurs espoirs. Ce rêve de l’inconnu, lui ne l’a jamais eu. Mais aujourd’hui, il n’a pas le choix, il doit fuir. Il a fini de servir les intérêts des puissants. Il faut un bouc-émissaire… Il en est un idéal… Alors il attend pour passer la frontière… Et en attendant, il converse avec son père, pour régler ce qui doit l’être avant le grand départ. Arrêt sur image nous raconte l’immigration clandestine
    Dans cette pièce, c’est le passeur que l’auteur Gustave Akakpo fait parler. Celui qui reste à la frontière. Qu’est-ce qu’une frontière ? Il y a des frontières que l’on peut franchir, d’autres que l’on ne franchit pas. Et il y a des frontières que l’on franchit dans un sens, pas dans l’autre... Il existe des gens qui font franchir ces frontières là :
    les passeurs ! Celui qu’on voit tour à tour comme un Robin des Bois des temps modernes ou un escroc vivant au dépend des espoirs des indigents. Celui qui sert les intérêts des puissants ou celui qui permet la réalisation des rêves des plus démunis ? Quelles sont ses motivations ? Quelle est son histoire ? Il se vante de ses exploits,
    de l’argent qu’il gagne, de son pouvoir mais il sait aussi qu’il n’est qu’un des rouages d’une machine destructrice.
    Entre théâtre et musique électro, « Arrêt sur image » est une création hybride, bouillonnante, accompagnée d’un univers sonore original. Elle donne à écouter autant qu’à entendre. Quand la culture électronique, les lignes de basses issue des premiers Sound System jamaïcains et le slam viennent se frotter au monde du théâtre, personne n’en ressort indemne.

    Mise en scène Cédric Brossard
    Avec Kader Lassina Touré et Pierre-Jean Rigal
    Administration Paule Arlette Hien

    19H00
    Tarif : 2000 Fcfa / 1000 Fcfa
    à partir de 12 ans
    Ados et adultes

    Parc de l’institut Français du Togo

    En savoir plus
  • 5

    juillet

    5 juillet 2017

    Théâtre - Habbat Alep (de Gustave Akakpo)

    Après le spectacle « Arrêt sur Images » qui aura eu lieu le mardi 4 juillet à 19h00, la Compagnie d’ACéTés reviendra pour une lecture électro avec un artiste remarquable : Gustave Akakpo. À la fois auteur, comédien, conteur et illustrateur, ce collaborateur régulier du festival Les Récréâtrales a reçu le Prix du meilleur auteur au Festival Primeurs en 2008 avec son texte « Habbat Alep ».
    « Habbat Alep » est une lecture mise en musique et construite telle une pièce radiophonique. Le comédien-dramaturge, Gustave Akakpo, nous emporte au coeur d’Alep, et nous livre une vision de la Syrie contemporaine. Le spectacteur part à la rencontre d’un homme en quête de son identité. Abou, le personnage principal, se voit obligé de marier sa fille à un cousin après que cette dernière soit tombée enceinte. De ce postulat de base classique en Syrie, la compagnie d’Acétés tisse un drame familial et musical. Un musicien accompagne cette lecture tantôt musicalement, tantôt grâce au sound design qui nous plonge au coeur des situations…
    Il s’agit d’un voyage qui s’écoute, les yeux fermés si on le souhaite !

    Texte et interprétation : Gustave Akakpo
    Mise en scène : Cédric Brossard
    Accompagnement musical : Pierre-Jean Rigal

    Tarif : 1000Fcfa
    Gratuit pour les abonnés à la Médiathèque
    Tout public

    Médiathèque de l’institut Français du Togo

    En savoir plus
  • 6

    juillet

    6 juillet 2017

    Concert Jazz - Guillaume Ramaye Réunion Project (Réunion/France) et Otufo (Togo)

    Le Festival Togoville Jazz pour cette troisième édition s’arrêtera le temps d’une soirée à l’Institut Français du Togo. Le thème de cette édition étant « Sortir de l’ombre ». Sur scène deux grandes figures du jazz se produiront : Guillaume Ramaye et Otufo.
    Guillaume Ramaye : Natif de l’île de La Réunion, Guillaume Ramaye a été bercé par les sonorités de groupes de jazz locaux tels que « Sabouk » ou encore Meddy Gerville. A cet effet, il a naturellement puisé son inspiration au travers du métissage entre la musique traditionnelle réunionnaise et le jazz. A cela viennent s’ajouter différentes influences qui ont fortement inspiré son style de composition telles que Munir Hossn (bassiste/compositeur brésilien) ou encore Gonzalo. Aux côtés de Guillaume Ramaye (piano/composition), l’on retrouvera Rubalcaba (pianiste/compositeur cubain), Théo Moutou (batterie/chant) et Sunny Adroit (basse),
    Otoufo : Son tout premier atout est sa mélodieuse voix naturelle qui ne peut laisser personne indifférente. En 2013 la chanson « Datim » (laisse- moi en mina) révèle au grand jour la qualité de la voix d’Otoufo, une voix qui rappelle celle de la Star du Burundi, Kadja Nin. Les mélomanes avertis peuvent la comparer aux classiques. La chanson dénonce l’envie, la haine et la médisance inhérentes au genre humain. La mélodie est un mélange de sonorités issues des instruments traditionnels et modernes. Elle chante en mina, en akposso et en akébou (ses deux langues maternelles).

    19h30
    Tarif : 2000 F CFA

    Parc de l’Institut Français du Togo

    En savoir plus
  • 22

    juillet

    22 juillet 2017

    Festival culturel de danse Togo 2017

    IYF (International Youth Fellowship) est une organisation non gouvernementale qui se trouve dans plus de 180 pays au monde. Elle a pour mission d’accompagner la jeunesse pour un changement de mentalité, pour un meilleur épanouissement dans la société, pour développer leur leadership à travers les échanges culturels et professionnels afin de créer un environnement propice pour un Togo émergeant.
    Sous le nom de « Festival culturel de danse au Togo », elle lance le 22 juillet 2017, à l’Institut Français du Togo à 18h30, un spectacle de phase éliminatoire de compétition de danses culturelles de par le monde, dont les équipes participantes sont du Togo et de l’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Bénin, Ghana etc.)
    Ce festival a pour but de :
    - Promouvoir le talent de la jeunesse africaine en général et togolaise en particulier en matière de danse.
    - Permettre à la population de prendre conscience de nos valeurs culturelles et d’ouvrir son esprit sur les cultures étrangères.
    - Créer un cadre de rencontre et d’échange entre des jeunes venus de divers horizons afin de favoriser la tolérance culturelle.
    - Motiver les promoteurs culturels et les sociétés à plus s’intéresser aux programmes culturels.

    Tarifs :
    Adultes 500 F CFA
    Enfants (5 à 10ans) 300 F CFA
    Contact : 90 30 89 71 / 91 08 98 12 /96 74 70 92
    Facebook : IYF au Togo

    Institut Français du Togo

    En savoir plus

août 2017 (1)

  • 26

    août

    26 août 2017

    Calebasse Challenge

    Calebasse Challenge prône les spectacles de proximité ; des slameurs vont dans les foyers faire un spectacle d’une heure de slam. Au bout de trois mois, ils réalisent un grand show le « Calebasse Challenge ». C’est un grand spectacle en deux parties : un concours de slam auquel participent sept jeunes slameurs présélectionnés et une performance des slameurs professionnels agrémentée de musique, de danse et d’humour.

    Pour cette deuxième édition de l’année les artistes en performance seront
    ELKIB, BALIMS , amégbényo.
    Thème : le Slam au service de la pays

    19H
    Tarif : 1000 fcfa

    Parc de l’Institut Français du Togo

    En savoir plus
Haut de page