Visite de terrain du SCAC au Nord Togo – Régions des Savanes et de Kara

Du 23 au 26 Octobre 2017, une délégation du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Togo (Attaché de coopération et Chargé de mission coopération de proximité) a effectué une visite de terrain dans la Région des Savanes et dans la Région de Kara. Les projets visités font partie des lauréats des appels à projet (AAP) FASCS (Fond d’Appui aux Sociétés Civiles du Sud) et PISCCA (Projets Innovants de la Société Civile et Coalitions d’Acteurs), respectivement lancés par le Service de Coopération et d’Action Culturelle en 2013 et 2016.

L’objectif de cette visite de terrain était de pouvoir faire un point sur les activités des différents projets visités et d’échanger avec les bénéficiaires et les porteurs de projet. Pour les projets FASCS, plus anciens, les activités sont terminées et la visite de la délégation a permis de clôturer les projets et d’échanger sur l’avenir des activités ayant vu le jour ces trois dernières années.

Pour les projets PISCCA, cette visite à mi-parcours a permis de constater l’avancement des activités, de prendre acte des réalisations et des difficultés rencontrées.

Dapaong

A Dapaong, deux projets lauréats de l’AAP PISCCA ont reçu la visite de cette délégation le Mardi 24 Octobre. Le premier lauréat de l’AAP Piscca est le projet porté par l’ONG SADED, « Appui à l’autonomisation des groupements de femmes productrices de riz de la société coopérative GBADOU MAN à Nadjoundi » ; la mise en place effective du système vétiver devrait permettre d’augmenter les rendements des exploitations et de les rendre plus résilientes lors des périodes de sécheresse. Par ailleurs, les femmes bénéficiaires de ce projet ont entamé des sessions d’alphabétisation qui ont rencontré un succès important.

JPEG

Le second est le projet « Amélioration de la Synergie terre, biodiversité, santé et revenus des exploitants agricoles de la région des savanes » porté par l’ONG EDID dans neuf localités de la Région des Savanes. Ce projet vise à lutter contre l’érosion des sols, et à favoriser une synergie entre reboisement et mise en place d’apiculture coopérative.. La visite s’est conclue par une cérémonie de remise officielle de ruches aux représentants des coopératives, à laquelle ont participé les autorités coutumières et institutionnelles locales.

JPEG

A Dapaong toujours, la délégation a remis symboliquement deux tricycles aux bénéficiaires du « Projet d’Appui à la Promotion de la Poterie de la Région des Savanes en une Filière Durable », de l’ONG CDD, lauréate de l’AAP FASCS. Depuis 2013, ce projet a permis aux potières de trois villages de la Région des Savanes d’améliorer la qualité de leurs poteries et les circuits de vente associés. Les deux tricycles vont leur permettre d’acheminer plus efficacement leur production jusqu’au marché de Dapaong.

JPEG
JPEG

Kara

A Kara, la délégation a rencontré les responsables et bénéficiaires du projet « Equipement et formation à deux associations féminines pour le recyclage du sachet plastique à Kara », de l’ONG MCFD. Ce projet en phase de clôture a permis de sensibiliser les populations de la Région de Kara quant au recyclage des déchets plastiques, et de former plusieurs femmes à la confection d’objets en plastiques recyclés.

JPEG

Bafilo

A Bafilo enfin, la délégation a rencontré les acteurs de deux projets lauréats de l’AAP PISCCA. Ces deux projets ont pour objectif de promouvoir la capacité décisionnelle des femmes et jeunes filles de la préfecture d’Assoli et de Bafilo grâce à leur autonomisation économique. Le projet de l’association ASEP-SC met en place un système de micro-crédit villageois autogéré permettant aux femmes de mutualiser leurs moyens et de contracter des prêts. Les bénéficiaires ont fait part de leur satisfaction à l’égard de ce mécanisme de solidarité, qui a des effets positifs sur la génération de revenus, et des retombées sociales importantes (scolarisation des enfants, égalité hommes/femmes).

JPEG

Enfin, le projet de l’ONG FECONDE vise à former 33 jeunes filles au tissage du pagne local ; autrefois réservé aux hommes, ce métier devrait leur permettre de développer leur propre activité économique. Un volet complémentaire du projet permet à ces jeunes filles de se former à l’utilisation d’outils informatiques.

JPEG

Dernière modification : 14/11/2017

Haut de page