Visite de mi-parcours du Centre d’Enfouissement Technique des déchets de Lomé

L’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, accompagné du directeur de l’AFD Lomé, Benoît Lebeurre, ont effectué vendredi 17 novembre une visite du nouveau Centre d’enfouissement technique (CET) des déchets de Lomé.

Après un an de travaux, le point de mi-parcours fut l’occasion pour l’ambassadeur de découvrir ce projet, cofinancé à hauteur de 21,2 millions d’euros par l’AFD, l’Union européenne, la BOAD et la Mairie de Lomé.

Lomé abrite aujourd’hui 1,4 millions de personnes, et devrait en compter un million supplémentaire d’ici 15 ans. La ville s’étend rapidement bien au-delà du périmètre administratif de la commune et connaît une croissance urbaine rapide. Elle doit ainsi faire face à l’apparition de dépotoirs sauvages et à la nécessité d’assurer un service public adapté aux besoins des populations. Grâce à l’appui de l’AFD dans le cadre des Projets environnement urbain à Lomé (13 millions d’euros depuis 2006), la Mairie de Lomé a déjà procédé à une modernisation de la filière de gestion des déchets solides urbains. Le taux de collecte actuel (73%) est malgré les défis, relativement satisfaisant par rapport aux autres villes de la sous-région.

A présent, l’urgence pour la collectivité est de disposer d’un site de stockage final des déchets aux normes internationales, car la décharge actuelle d’Agoe-Nivé a atteint sa capacité maximale. Le projet de CET répond à la vision de la municipalité de mettre en place une structure organisationnelle en matière de gestion des déchets solides urbains, afin d’améliorer les conditions de vie des populations et de lutter contre la dégradation de l’environnement. Ce projet, conçu selon les normes internationales en matière de protection de l’environnement et de santé publique, permettra également de favoriser l’émergence d’un nouvel acteur africain de la gestion des déchets, GER, ainsi que la création d’une centaine d’emplois, accompagnée par un plan de formation et de transfert de compétences.

Alors que la première pierre a été posée fin 2016, le projet avance conformément au calendrier prévu : le groupement international Eiffage GC - Coved WA – GER attributaire du marché de construction et d’exploitation du CET, a réalisé à ce jour environ 70% des travaux de construction et le CET pourra accueillir dès le mois de janvier 2018 les premières tonnes de déchets du Grand Lomé.

Dernière modification : 27/11/2017

Haut de page