Vernissage de l’exposition "Le prix de l’aventure", de Folly KOUMOUGANH

Jeudi 11 mai avait lieu, en présence d’une centaine de personnes, le vernissage de l’exposition photo "Le prix de l’aventure", de Folly Koumouganh. Cette exposition regroupe une série de portraits photographiques de 10 victimes de la traite des êtres humains.

A l’occasion du vernissage, l’Ambassadeur de France au Togo, M. Marc Fonbaustier a prononcé un discours que vous trouverez ci-dessous :

PDF - 211.5 ko
Discours de l’Ambassadeur pour le vernissage de l’exposition "le prix de l’aventure"
(PDF - 211.5 ko)

La cérémonie officielle a ensuite donné lieu à une visite guidée et slamée sur des textes inspiré des histoires des personnes au cœur de cette exposition.

L’exposition, visitable du lundi au samedi dans le jardin de l’Institut français du Togo, durera du 12 mai au 9 juin.

L’exposition : lumière sur le phénomène de la traite

L’étranger a toujours suscité de la curiosité. Synonyme d’épanouissement économique, il devient une tentation , un rêve, une obsession qui pousse à l’aventure. Mais ce voyage pour la quête du mieux-être tourne parfois au cauchemar. Présentée sous forme de série de photographies accompagnées de témoignages, l’exposition « Le prix de l’aventure » participe à sonner l’alerte sur le phénomène de la traite des êtres humains, qui fait des femmes, des hommes et des enfants ouest-africains les victimes d’un esclavage moderne. Aujourd’hui, certaines d’entre elles témoignent et tentent de se reconstruire. Dix hommes, femmes et enfants ont accepté d’être photographiés par Folly Koumouganh et de faire entendre leur voix. Dix aventures, dix portraits, mais un désir commun de faire prendre conscience de la réalité de la traite au 21ème siècle.
Dans cette exposition, pas d’images chocs mais une approche photographique profondément humaine. Des visages d’hommes et de femmes ayant vécu l’enfer de la traite, et qui acceptent de venir partager leur histoire, de sensibiliser aux dangers de ce fléau, mais aussi de témoigner du bonheur de s’en être délivré. Ce travail participe donc nul doute à la reconstruction des victimes.

Le photographe

Figure de la scène artistique de Lomé, Folly Koumouganh est développe ses projets photographiques depuis plus de 15 ans au Togo, en Afrique et en Europe, et est notamment connu pour ses photos sur les cérémonies traditionnelles vaudou et son travail en lien avec le patrimoine africain. Dans sa série « Les masques », il questionne également le thème du faux-semblant, de la tromperie et du mensonge. Un sujet qu’il continue d’explorer dans « Le Prix de l’aventure ». Folly Koumouganh s’est engagé sur ce projet en partenariat avec l’Institut Français du Togo pour alerter sur la situation des migrants togolais victimes de traite et d’exploitation en dehors du pays, ou des migrants étrangers victimes de ces phénomènes au Togo.

Dernière modification : 15/05/2017

Haut de page