Une nouvelle subvention pour accompagner Lomé dans la gestion des déchets et de l’environnement

Le ministère de l’économie et des finances et l’ambassadeur de France ont signé ce 16 mai 2019, une convention de financement.

D’un montant de 14 millions d’euros (environ 9,2 milliards FCFA), ces fonds octroyés par la France via l’Agence Française de Développement (AFD) viennent accompagner la mise en œuvre des mesures d’amélioration des performances de la filière déchets et renforcer les capacités administratives et financières de la municipalité de Lomé.

JPEG

Gestion des déchets

Avec une extension sans cesse croissante, la capitale togolaise est confrontée à des difficultés d’aménagement et d’assainissement. Elle doit faire face à des défis majeurs posés par le drainage des eaux pluviales et la gestion des déchets solides. Près de 300 000 tonnes de déchets ménagers sont produits chaque année.
Depuis 2006, la France via l’AFD accompagne le Togo à améliorer les performances de sa filière de gestion des déchets à travers le déploiement de son programme d’aménagement baptisé « Projet Environnement Urbain à Lomé (PEUL) ».

Bilan des PEUL I et II

Grâce aux deux premières phases du projet (PEUL I et II) financées à hauteur de 13 millions d’euros par l’AFD, des filières de collecte et précollecte des déchets ont été restructurées. Des points de regroupement intermédiaires ont également été construits, ainsi qu’un nouveau centre d’enfouissement technique moderne à Aképé. avec la contribution de l’Union européenne et de la Banque Ouest-Africaine de Développement.

JPEG

Le PEUL III

Les efforts de la mairie de Lomé pour moderniser la filière se poursuivent. Et la France lui renouvelle son appui, en faisant notamment suite aux précédentes phases du projet PEUL.

Le PEUL III, dont la convention de financement vient d’être signée, contribuera à la diminution des pollutions environnementales, olfactives et visuelles, et à la réduction du risque sanitaire pour les populations riveraines de la décharge d’Agoè-Nyivé (dans le nord de Lomé).

Le projet vise également à optimiser la filière afin de limiter le coût de traitement des déchets par des actions de valorisation, de recyclage et de diminution des volumes produits transportés puis enfouis.

Enfin, PEUL III vient renforcer durablement les capacités de la commune et des collectivités de Lomé à financer les services publics qui sont de leur compétence, particulièrement celui de la gestion des déchets.

Crédit photos : AFD
JPEG

Dernière modification : 17/05/2019

Haut de page