Un an après le discours de Ouagadougou : les réalisations de la France au Togo

A l’occasion de l’anniversaire du discours de Ouagadougou, prononcé par le Président de la République Emmanuel Macron en novembre 2017, l’ambassade de France au Togo présente une sélection de projets qu’elle a mené au cours de l’année.

Le discours - programmatique - du Président de la République à Ouagadougou a initié une nouvelle relation entre la France et les pays du continent africain. L’ambassade de France au Togo a conduit plusieurs actions correspondant aux engagements présidentiels, notamment pour soutenir la ville durable, la formation professionnelle, la culture, l’adaptation aux changements climatiques ou encore l’éducation.

VILLE DURABLE

Le Projet d’Aménagement Urbain au Togo – phase 2 (PAUT 2), mis en oeuvre par l’AFD en délégation de fonds européens, a permis la construction d’un lac de rétention des eaux pluviales à Lomé (le 4ème lac de la ville) et la réalisation de caniveaux de drainage dans les quartiers périphériques. Il ainsi permis d’améliorer l’assainissement urbain de Lomé en diminuant significativement le risque d’inondation dans les quartiers est de la ville (200 000 habitants). Ce projet s’inscrit dans la volonté du Président de la République de relever le défi de la ville durable africaine.

« Je pense aussi à la ville durable, 500 millions d’urbains en plus sur le continent en 2025, personne n’a jamais relevé un tel défi. Ce sera votre défi, le nôtre. » (Extrait du discours de Ouagadougou)

JPEG

FORMATION PROFESSIONNELLE

Le projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias (PROFAMED), d’un montant de 493 000 euros sur la période 2018-2019, a pour objectif principal d’améliorer le traitement de l’information journalistique au Togo en vue de favoriser la consolidation de la démocratie au sein d’un Etat de droit et de paix. Il propose des actions de renforcement des compétences des journalistes et professionnels de l’audiovisuel, à travers notamment la mise en place d’un programme de licence professionnelle en journalisme en partenariat avec l’Institut des Sciences de la Communication et des Arts (ISICA) et d’un programme de formation continue élaboré par CFI, l’agence de développement médias.

Ce projet répond à l’engagement du Président de la République « de développer des offres répondant aux besoins de formation et enfin privilégier l’emploi local »

JPEG

CULTURE

L’Institut Français du Togo (IFT) a porté les candidatures de 4 artistes dans le cadre du programme « Visa pour la création » de l’Institut Français. Deux de ces quatre artistes (Adjo’a SIKA et Lady Apoc) pourraient de façon pertinente être intégres à la saison AFRICA 2020. Ces deux artistes féminines de la scène artistique contemporaine africaine ont réalisé trois mois de résidence artistique à la Cité Internationale des Arts de Paris entre mars et décembre 2018. Elles y ont noué des liens avec des professionnels français et de la diaspora togolaise en France, en vue d’une participation à la saison des cultures africaines en 2020.

« [la] culture c’est aussi ce qui doit permettre de changer les regards que nous portons l’un sur l’autre et c’est avec cette ambition que j’ai décidé de lancer en 2020 une Saison des cultures africaines en France. »

JPEG

ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Le nouveau Centre d’Enfouissement Technique (CET) du Grand Lomé à Aképé, réalisé par l’AFD avec des concours financiers de l’Union européenne et de la BOAD, est le plus moderne d’Afrique de l’ouest et répond aux meilleurs normes environnementales internationales. Il permettra d’accueillir les déchets du Grand Lomé pendant une durée d’environ 5 ans. Divisé en 11 alvéoles étanches possédant un système de drainage propre, ce centre permet la récupération distincte des lixiviats et des eaux pluviales. Le traitement des lixiviats se fait d’une façon totalement naturelle à travers des bassins filtrant plantés de roseaux verticaux. Parallèlement, un appui administratif et financier est apporté à la Commune de Lomé ainsi qu’un appui à la structuration de sa filière déchet.

« Je souhaite que la France par ses entreprises et ses opérateurs soit le partenaire privilégié de l’Afrique, dans le domaine de l’adaptation aux changements climatiques. »

JPEG

EDUCATION

Dans un contexte de massification scolaire au Togo, le Projet d’Appui à la Réforme des Collèges (PAREC) a accompagné le gouvernement togolais dans sa rénovation de l’enseignement secondaire de niveau collège au Togo à travers la réalisation et l’équipement (mobilier et matériel pédagogique) de 160 classes de collèges, dans 30 collèges de zone semi-rurale des régions Maritime et des Plateaux. Il a également permis de former plus de 3 000 enseignants de français et de S.V.T au niveau national, ainsi que la totalité des directeurs d’établissement du pays. Dans sa mise en œuvre, le PAREC a notamment mis l’accent sur l’importance de la scolarisation des filles, encore trop nombreuses à devoir quitter le collège avant l’heure : parents, enseignants et élèves ont été sensibilisés à la promotion de l’éducation des jeunes filles et à la lutte contre les violences basées sur le genre. Le PAREC a également appuyé la formation des élèves maîtres au sein des écoles normales d’instituteurs du Togo.

« L’éducation sera la priorité absolue du nouveau partenariat que je vous propose. »

JPEG

Dernière modification : 04/12/2018

Haut de page