PAREC II : Pour un enseignement secondaire toujours plus performant

Le ministre de l’économie et des finances, Sani YAYA, l’ambassadeur de France au Togo, Marc VIZY, et le directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Togo ont procédé ce lundi 4 novembre 2019 à la signature d’une nouvelle convention de financement en faveur du renforcement du système éducatif au Togo.

JPEG
Cette nouvelle subvention de la France octroyée via le Groupe Agence Française de Développement (AFD) permettra d’accompagner le gouvernement togolais dans le déploiement du volet « Education » de son Plan National de Développement (PND). D’un montant de 15 millions d’euros (environ 10 milliards de FCFA), ce financement assurera la mise en œuvre de la deuxième phase du Projet d’Appui à la Réforme des Collèges (PAREC). L’objectif est de consolider les acquis et poursuivre les actions prometteuses déjà entamées. Il s’agit notamment de l’accroissement des capacités d’accueil des collèges, de l’appui au renforcement de la gouvernance territoriale des établissements et de la formation des enseignants et directeurs d’écoles.

JPEG
Le PAREC II, dont le démarrage est prévu pour fin 2019, va contribuer à l’amélioration des capacités et des conditions d’accueil des collèges publics dans la région Maritime, la région des Plateaux et la région des Savanes. Prévu pour être déployé sur 4 ans, il se décline en trois volets essentiels :

- 380 nouvelles salles de classes seront construites et réparties dans ces trois régions, avec les équipements sanitaires et administratifs connexes.

- Grâce à la mobilisation des parents, élèves et enseignants, le projet accompagnera la gouvernance des établissements à travers le déploiement opérationnel des projets d’établissements qui offrent aux collégiens, les jeunes filles en particulier, un environnement scolaire protecteur, inclusif et sensible au genre.

- Près de 4 000 chefs d’établissements, enseignants volontaires et titulaires, à l’échelle nationale, bénéficieront de formations dans le cadre d’un renforcement des capacités visant à améliorer la qualité des apprentissages dans les matières fondamentales, spécifiquement dans les disciplines scientifiques. Des supports pédagogiques seront édités et mis à la disposition des élèves et des enseignants.

JPEG
Comme lors de la première phase, un partenariat avec les ONG Aide et Action et Plan International Togo permettra d’encourager le maintien des filles à l’école ainsi que l’implication des communautés dans l’éducation des enfants.

Pour rappel, le PAREC I, initié en 2014, a déjà permis la construction de 160 salles de classe, la formation de 3 000 enseignants et directeurs d’établissement, et une gouvernance renforcée des collèges ruraux des régions Maritime et Plateaux.

A la demande du ministère, la région des Savanes, où les indicateurs de scolarisation et d’achèvement sont parmi les plus bas du pays, sera également comprise dans la seconde phase du projet.

A propos de l’AFD

Le groupe Agence française de développement finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Énergie, santé, biodiversité, eau, éducation, urbanisme, gouvernance, formation... : nos équipes sont engagées dans plus de 4000 projets à fort impact social et environnemental dans les Outres-mer et 115 pays. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France en faveur des Objectifs de Développement Durable (ODD). En 2018, l’AFD a engagé 11,4 milliards d’euros au financement de ces projets.

Crédits photos : Noël Améblé, AFD

Dernière modification : 06/11/2019

Haut de page