Initiative Choose Africa : l’ambassadeur de France visite un projet de la SOTER au profit du port autonome de Lomé

Vendredi 22 novembre 2019, l’ambassadeur de France a rendu visite au Port autonome de Lomé qui bénéficie d’un projet mis en œuvre par la société SOTER grâce au dispositif SUNREF de l’Agence Française de Développement (AFD). Il était accompagné de représentants d’Orabank qui assure l’intermédiation financière dans ce projet, de la directrice régionale de Proparco et du directeur de l’AFD pour le Togo.

JPEG
Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative française Choose Africa mis en œuvre l’AFD qui concrétise la volonté de la France de soutenir l’entrepreneuriat africain. Avec Choose Africa, l’AFD et sa filiale dédiée au secteur privé Proparco mettent au service des start-ups, TPE et PME africaines une panoplie d’outils pour les financer et les accompagner aux différents stades de leur développement. Ces financements et cet accompagnement interviennent le plus souvent via des partenaires locaux soutenus par le groupe AFD.

JPEG
JPEG
Le projet porté par la SOTER au Port Autonome de Lomé (PAL) s’inscrit pleinement dans l’initiative Choose Africa et plus précisément dans le dispositif SUNREF, qui permet une assistance technique, l’accès à une ligne de crédit bonifiée via une banque, en l’occurrence Orabank et une subvention (prime). Il a permis de financer le PAL dans des investissements énergétiquement et environnementalement performants.

La SOTER est une société spécialisée dans la promotion des projets de développement ayant un grand impact sur la consommation énergétique et sur l’environnement. Le projet visité par l’ambassadeur de France, au profit du PAL, qui bénéficiera d’une prime SUNREF de 150 000 €, est composé d’une mesure d’efficacité énergétique et d’une mesure de production d’énergie renouvelable. Concrètement, il prévoit :

- Le remplacement de l’éclairage actuel du port par un éclairage efficace grâce à une technologie plus efficace, qui permet d’allonger la durée de vie des lampes et de réduire les coûts d’entretien. L’économie d’énergie engendrée par cette mesure est évaluée à 65%.

- L’installation d’une centrale solaire PV de 2,423 MWc sans stockage en autoconsommation pour contribuer à l’autonomie du PAL en terme d’électricité. Cette mesure permettra au PAL de produire une électricité renouvelable représentant 42% de sa consommation d’énergie de l’année de référence et équivaut à une réduction des émissions de 1 426,8 tCO2.

JPEG
JPEG

A termes, ces deux mesures permettront de réduire la facture d’électricité qui devrait passer de 70 à 10 millions de francs par mois, les coûts d’exploitation du PAL ainsi que sa dépense énergétique.

JPEG

Dernière modification : 28/11/2019

Haut de page