Escale de la frégate Germinal - Remise de matériel

Profitant de la présence à quai de la frégate française Germinal, l’ambassadeur de France, a présidé le jeudi 26 octobre à la base navale de Lomé une cérémonie de remise de matériel.

JPEG

Depuis bien longtemps, nos marines travaillent ensemble dans le golfe de Guinée. Et ces dernières années avec l’élan donné par les sommets de Yaoundé, puis de Lomé, notre coopération s’est encore accrue dans un cadre régional.

La coopération militaire française apporte son soutien et son expertise, aussi bien dans les domaines de la formation, de l’entrainement que dans celui du conseil.
D’une part, en ce qui concerne formation, les escales comme actuellement celle du Germinal, permettent d’organiser des Périodes d’Instruction Opérationnelles (PIO) qui amatelotent ensemble les marins français et togolais des mêmes spécialités. D’autre part, le passage régulier des marins français du Sénégal, en détachement d’instruction opérationnelle, permet aussi d’accompagner les équipages des navires togolais dans l’élévation de leur qualification opérationnelle. En matière d’entrainement, sont organisés régulièrement par les navires français navigants dans le golfe de Guinée des exercices NEMO auxquels les patrouilleurs togolais et le COM ( Centre Opérationnel de la Marine) participent activement. Enfin, la France a soutenu la création de l’Organisme National pour l’Action de l’Etat en Mer (ONAEM) et poursuit son concours au profit de la préfecture maritime au sein du dispositif national. L’ambition du Togo pour la sécurité maritime régionale est particulièrement reconnue, et la rédaction de la charte de Lomé prouve son implication dans ce domaine jusqu’au niveau continental. La France se veut un partenaire actif dans nos efforts communs pour œuvrer en faveur de la sécurité maritime et portuaire en luttant contre la piraterie, les trafics en tout genre et la dégradation des milieux maritimes.

Les matériels remis participeront notamment au renforcement des capacités africaines de maintien de la paix dans le cadre du programme (RECAMP maritime) piloté depuis Brest par le commandant en chef pour l’Atlantique. Il s’agit essentiellement d’équipements pour les équipes de visites et contrôle en mer. Ils contribueront à l’efficacité des interventions en mer pour préserver la sécurité des eaux togolaises. Ils soutiendront la lutte menée par le Togo contre la criminalité en mer, que ce soit le brigandage ou la piraterie mais aussi la pêche illicite et les trafics illégaux. A ces équipements individuels, s’ajoutent, pour les patrouilleurs, du matériel de vision nocturne offert par la direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) du ministère des affaires étrangères. Cela donnera un avantage notable contre les délinquants de la mer qui profitent de la nuit pour perpétrer leurs forfaits.

Dernière modification : 30/10/2017

Haut de page