Escale à Lomé du patrouilleur en haute mer « Lieutenant de vaisseau Le Hénaff »

La présence du patrouilleur de haute mer « Lieutenant de vaisseau Le Hénaff » dans les eaux togolaises les 26 et 27 mai 2017 a permis de réaliser un exercice de simulation de gestion de crise organisé par le projet européen GoGIN et piloté par la préfecture maritime.

Cette opération, à l’instar des exercices NeMO régulièrement proposés par la France, vise à renforcer les capacités des administrations participant à l’Action de l’Etat en Mer (AEM) pour permettre au Togo de renforcer ses capacités de sécurité et de sureté maritime dans ses eaux.

Simulant un navire piraté avec prise d’otages, le patrouilleur a subi une visite puis a été dérouté sous bonne escorte le lendemain matin vers le port de Lomé. Une fois à quai, les services judiciaires et sanitaires sont entrés en lice (recueil des preuves, interrogation des pirates,prise en charge et évacuation des blessés).

A l’issue de cet exercice planifié sur deux jours, le patrouilleur de haute mer, désormais en escale, a poursuivi ses échanges avec la marine nationale togolaise dans le domaine de la plongée, de la sécurité incendie. Des conseils ont été prodigués aux artilleurs pour l’entretien des affuts des patrouilleurs et aux membres de l’équipe de visite.

Les marins ont revêtu leur tenue de sport pour fouler les vons loméens lors d’un footing de masse au son des percussions et sous le regard amusé des vendeuses de détail. La matinée sportive s’est poursuivie par des matchs de football et de volleyball à la base navale. Un pot de l’amitié est venu clore ce moment d’amitié et d’accueil chaleureux.

Les marins du « LV Le Hénaff » se sont transformés plus tard en peintres. L’orphelinat Ange (ensemble pour la protection et la promotion des droits de l’enfant) a été le théâtre des utilisateurs de pinceaux. Deux dortoirs, la cuisine et le réfectoire ont ainsi bénéficié d’une mise en couleurs. Les enfants, peintres d’un jour, ont aidé les marins dans leur travail. Une surprise les attendait : la visite programmée du patrouilleur le lendemain.

Dernière modification : 08/06/2017

Haut de page