Détachement d’Instruction opérationnelle à Lomé du 19 au 30 juin

Du 19 au 30 Juin 54 militaires venus des EFS sont venus pour encadrer dix DIO.
Depuis le début de l’année les FAT ont pu bénéficier de 26 Détachement d’Instruction Opérationnel (DIO) organisé par les Eléments français du Sénégal (EFS) pour un total de plus de trois mois en équivalent jours d’instructions. A cette occasion le Togo a accueilli pas moins de 119 instructeurs français.

Pour les DIO dédiés à la préparation du cinquième contingent togolais de la MINUSMA, ce sont 232 officiers et sous-officiers togolais qui ont bénéficié de la présence et de l’expertise de 40 formateurs français présents au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) de Lomé.
Une cérémonie de clôture de DIO sous la présidence du colonel Mangorgou commandant la 1ère région militaire a permis de remettre les certificats aux stagiaires et marquer la coopération franco togolaise par une remise de matériel militaire. En effet au nom du ministère français de la défense l’ambassadeur de France a fait remettre par l’attaché de défense, 4 tenues de déminages et 2 lots de grapinage contre Engins Explosifs Improvisés au FAT via le Colonel Kémence commandant du CEOMP. Outre ces dons de matériels la coopération française a pu constater la mise à niveau du bâtiment d’entrainement au combat en zone urbaine ou une démonstration dynamique des stagiaires togolais a été conduite.
Parallèlement les instructeurs français des troupes aéroportés ont breveté 155 militaires togolais dont 48 jeunes officiers de l’EFOFAT. La présence d’un C160 Transal français a été optimisé par l’implication exceptionnelle du CETAP qui a garanti le pliage et le reconditionnement des parachutes avec une telle rapidité que l’avion a pu assurer une moyenne de 300 largages par jour. L’ambassadeur de France est venu en personne remercier les instructeurs français venus du Sénégal et féliciter les parachutistes togolais, il a été accueilli au CETAP par le Colonle Sogoyou, Chef d’état-major de l’armée de terre, parachutiste émérite lui-même et le Chef de bataillon Kolani commandant du centre.
De son côté la Marine Togolaise a pu profiter d’un stage de remise en condition opérationnelle au profit du patrouilleur Agou et de son équipage.

Dernière modification : 03/07/2017

Haut de page