Cérémonie d’inauguration du point espoir des enfants

Le 23 août 2017, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de France au Togo a procédé à l’inauguration officielle du Point Espoir des enfants, construit et géré par Terre des Hommes Togo au niveau d’Aflao, à la frontière Togo-Ghana.

Le Point Espoir est un espace d’accueil, de regroupement, d’assistance et d’orientation des enfants concernés par la mobilité. Celui construit à Aflao, installé avec d’importants équipements, comprend :

-  Un bureau pour servir de salle d’écoute et d’informations utiles pour la protection des enfants concernés par la mobilité au niveau de la frontière ;
-  Un espace libre servant de salle d’activités récréatives et éducatives des enfants.

L’initiative de la mise en place de ce point espoir émane de Terre des hommes et s’inscrit dans ses actions de protection des enfants concernés par la mobilité.

Le temps des discours officiels a été marqué par le chaleureux accueil réservé au point Espoir par le représentant de la Chefferie de quartier et par le Directeur régional de l’Action sociale Lomé Commune. De jeunes comédiens issus de l’Association des Enfants et des Jeunes du Togo pour les droits des enfants (AEJTDE), organisation partenaire de Terre des Hommes, ont ensuite joué une pièce de théâtre de sensibilisation sur les risques liés à la mobilité des enfants et sur le cadre de protection que doit offrir la communauté.

Bénéficieront des services de protection de ce Point Espoir, 1000 enfants concernés par la mobilité dont (500 filles et 500 garçons) identifiés à la frontière Togo-Ghana. On entend par enfants concernés par la mobilité, les catégories d’enfants suivantes :
-  les enfants vulnérables et victimes dans leurs environnement ou préparant leur mobilité ;
-  les enfants en situation de mobilité sur les trajets, à destination ou sur le chemin de retour de leur mobilité ;
-  les enfants de retour de mobilité ;
-  les enfants affectés par la mobilité de leurs proches.

Les services de protection offerts sont entre autres : l’accueil et l’écoute, l’orientation, la médiation familiale, la prise en charge médico-psychosociale d’urgence, l’appui à travers les activités psychosociales individuelles ou collectives, la réinsertion à l’école formelle, l’appui en AGR, le suivi à domicile, à l’école ou dans les lieux de vente.

Le Point Espoir est financé grâce au soutien de l’Ambassade de France au Togo à travers le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC), dans le cadre du projet régional FSP 2013-2017 d’appui à la lutte contre les êtres humains dans les pays du Golfe de Guinée, pour un montant de Huit millions, sept cent quarante quatre mille six cent vingt (8 744 620) francs CFA soit 13 331 euros. L’espace qui a servi pour la construction de ce Point Espoir a été gracieusement offert par la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo (CCIT).

Cet évènement s’inscrit dans le cadre d’un projet régional d’appui à la lutte contre la traite des êtres humains dans les pays du Golfe de Guinée, financé par la coopération française (2013-2017). Ce projet vise à renforcer les capacités nationales de lutte (notamment par le soutien au système judiciaire et aux organisations de la société civile), favoriser les échanges de bonnes pratiques et la mise en place d’actions communes entre les pays bénéficiaires et consolider les mécanismes de coopération régionale.

Dernière modification : 24/08/2017

Haut de page